Les langues européennes se lisent de gauche à droite et de haut en bas, n’est-ce pas?

Source: http://www.ancientscripts.com/etruscan.html

Source: http://www.ancientscripts.com/etruscan.html

La biographie de Tolkien que j’ai déjà citée (Humphrey Carpenter, 2002. J.R.R. Tolkien, une biographie. Christian Bourgeois Editeur, 318 pp) indique que l’auteur du Seigneur des Anneaux a participé à la rédaction du Oxford English Dictionary préparé sous la direction de Henry Bradley (1845 – 1923), personnage intéressant et par ailleurs lexicographe autodidacte. Carpenter signale que Bradley, quand il était enfant, “avait d’abord appris à lire à l’envers en regardant la Bible, posée sur les genoux de son père, pendant les prières familiales.”

Apprendre à lire, apprendre à associer les mots écrits et les sons de la lecture simplement en regardant le texte est assurément un tour de force qui demande une intelligence peu commune à un enfant, mais lire à l’envers ne l’est pas. En fait, lire et écrire de haut en bas et de gauche à droite est tout à fait conventionnel. Dire que les langues européennes  se lisent “de haut en bas et de gauche à droite” est assez ridicule, puisqu’elles se lisent tout aussi bien, avec un peu d’entraînement, de droite à gauche ou de haut en bas… De bons exemples historiques sont donnés par l´étrusque (qui se lit de droite à gauche en utilisant les caractères grecs inversés) ou le touareg ou les runes hongroises.

Click here to enlarge!
Click here to enlarge!
cliquer pour agrandir!
Cliquez pour agrandir.

hermann_decanus — (après avoir noté en passant ce magnifique caractère Hermann decanus) voici quelques exemples. Pour ma part, je lis rapidement A,B (ce que voyait Bradley dans la bible de son père), C et D, mais je dois faire un effort soutenu pour E, F et G! Bien entendu, on pourrait continuer à broder, en imaginant que seules les lettres sont inversées, retournées etc. mais que leur alignement de fait de gauche à droite et de haut en bas, adopter le boustrophédon… que sais-je encore! Et si la chose vous amuse, lisez donc le petit texte ci-dessous. Il s’agit d’une chanson très connue, et il suffira de quelques mots pour déchiffrer le reste.

Soit dit en passant, il existe des miroirs qui redressent les images de façon curieuse… Voir la page de Hicks ou la photo ici sur le site de New Scientist.

—-

  12 comments for “Les langues européennes se lisent de gauche à droite et de haut en bas, n’est-ce pas?

  1. wergosum
    20180510 at 22:01

    Voici un texte “à l’envers” qui n’est pas triste:

    Chanson connue, à l'envers

    Voir: http://www.whatsmyip.org/upside-down-text-flipper/

  2. wergosum
    20131116 at 13:08

    Elisabeth vient de m’envoyer ceci:
    UN B34U JOUR D’373,
    J’37415 5UR L4 PL4G3 37 J3 R3G4RD415 D3UX J3UN35 F1LL35 JOU4N7 D4N5 L3 54BL3.
    3LL35 CON57RU15413N7 UN CHÂ734U D3 54BL3, 4V3C 7OUR5, P4554G35 C4CH35 37
    PON7-L3V15. 4LOR5 QU’3LL35 73RM1N413N7, UN3 V4GU3 357 4RR1V33 37 4 7OU7
    D37RU17, R3DU154N7 L3 CH4734U 3N UN 745 D3 54BL3 37 D’3CUM3.J’41 CRU QU’4PR35
    74N7 D’3FFOR7, L35 F1LL37735 COM3NÇ3R413N7 4 PL3UR3R, M415 4U CON7R41R3
    3LL35 COURRUR3N7 5UR L4 PL4G3, R14N7 37 JOU4N7 37 COMM3NÇ3R3N7 4
    CON57RU1R3 UN 4U7R3 CHÂ734U. J’41 COMPR15 QU3 J3 V3N415 D’4PPR3NDR3 UN3
    GR4ND3 L3ÇON. NOU5 P455ON5 UN3 GR4ND3 P4R713 D3 NO7R3 V13 4 CON57RU1R3 D35
    CHO535 M415 LOR5QU3 PLU5 74RD UN3 V4GU3 L35 D3MOL17, L35 53UL35 CHO535 QU1
    R3573N7 5ON7 L’4M1713, L’4MOUR 37 L ‘4FF3C71ON 37 L35 M41N5 D35 G3N5 QU1 5ON7
    C4P4BL35 D3 NOU5 F41R3 5OUR1R3.

  3. wergosum
    20100927 at 12:01

    Très juste, Wolfgang! Et on est pas tellement surpris que pour certaines écritures (comme celle de l’Indus), certains disent qu’il s’agit d’une écriture, et d’autres pensent qu’il s’agit juste de “petits dessins décoratifs” (voir: http://www.pnas.org/content/early/2009/08/04/0906237106.full.pdf+html). Il y a aussi le disque de Phaistos et le manuscript de voynich. Mais ma préférence va à Islam Akhun, analphabète, qui a fabriqué de faux textes et les a vendus aux rapaces européens (Stein, Le Coq…) qui pillaient les trésors archéologiques de la route de la soie (http://en.wikipedia.org/wiki/Islam_Akhun).

  4. Wolfgang
    20100925 at 15:08

    La lecture de textes a aussi une toute autre dimension, aléatoire plutôt que géométrique. Regardez ce petit texte anglais qui depuis des années flotte un peu partout dans l’internet (par exemple, à http://www.funny-potato.com/read-this.html):

    if yuo can raed tihs, you hvae a sgtrane mnid, too. Can you raed tihs? Olny 55 plepoe out of 100 can.

    i cdnuolt blveiee taht I cluod aulaclty uesdnatnrd waht I was rdanieg. The phaonmneal pweor of the hmuan mnid, aoccdrnig to a rscheearch at Cmabrigde Uinervtisy, it dseno’t mtaetr in waht oerdr the ltteres in a wrod are, the olny iproamtnt tihng is taht the frsit and lsat ltteer be in the rghit pclae. The rset can be a taotl mses and you can sitll raed it whotuit a pboerlm. Tihs is bcuseae the huamn mnid deos not raed ervey lteter by istlef, but the wrod as a wlohe. Azanmig huh? yaeh and I awlyas tghuhot slpeling was ipmorantt! if you can raed tihs forwrad it.

    Je ne sais pas si ça fonctionne aussi bien pour un texte français. Dans un texte allemand, la multitude de mots composés pose des problèmes (Wien-faclhse se lit encore facilement, mais Wsacfelnihe est à peu près illisible).

  5. wergosum
    20100209 at 19:19

    Et même en architecture! Fais une recherche d’image sur “claude nicolas ledoux” et admire. Essaie ensuite “claude nicolas ledoux bordel”. Etonnant, non?

  6. Jacques
    20100208 at 21:13

    Des poètes comme Apollinaire ont fait des essais de graphie: je me souviens d’un poème en forme de fontaine, un autre en spirale… Lorsque l’on passe de la graphie à la calligraphie, alors, ceux sont les arabes et les chinois qui en ont tiré des choses étonnantes. Les arabes, sans doute par religion et les chinois en raison de l’utilisation de caractères au lieu d’un alphabet.

  7. 20100205 at 11:24

    Dans le même ordre d’idée.

    On croit qu’il faut ecrire un texte de droite a gauche si on veut le lire dans un miroir. Ce n’est vrai que si on tourne le livre vers le miroir en le pivotant autour d’un axe vertical.

    De maniere étonnante, il semble que c’est ce que la plupart des gens font.

    Si on convenait de pivoter le livre autour d’un axe vertical, il faudrait ecrire de gauche à droite mais inverser le haut et le bas des lettres. En supposant, évidemment, que vous etes de ceux qui lisent le français de gauche à droite…

    • wergosum
      20100205 at 13:42

      Ah Jacques, j’aime ta suggestion que nous “labourons” le web, comme de vieux bœufs que nous sommes! Un peu comme quand on dit en anglais: I ploughed my way through your report! Je suis même allé consulter http://atilf.atilf.fr dans l’espoir d’y trouver un rapport entre labourer et laborieux. Pas de chance, au delà de la racine commune labor, rien!

    • wergosum
      20100205 at 13:43

      Oui, les textes F et G (qui sont des images-miroir et pas de simples rotations du texte de départ), sont difficiles. Pour G (plus que pour F) qui combine rotation et miroir, j’ai énormément de problèmes, ce qui est certainement la conséquence du fait que des mécanismes cérébraux beaucoup plus actifs/conscients doivent être activés. Pour les rotations, on reste dans le domaine de l’automatisme.

  8. Jacques
    20100202 at 22:30

    Ah! Il faut s’entendre! Ma phrase a un sens dans le contexte des conventions, pas dans un sens absolu qui n’a plus d’orientation. Cela dit, je pense que lire le Thaï à l’envers n’est pas si facile, déjà lorsque c’est à l’endroit ce n’est pas évident!
    Le mot boustrophédon donne de plus une certaine solennité à l’écriture car les oeufs marchent lentement, surtout lorsqu’ils labourent!

  9. Jacques
    20100131 at 16:18

    où tu veux en venir?
    Je ne vois pas trop

    Il y a déjà l’exception que tu signales du boustrophédon… ce qui montre l’influence de l’agriculture sur la culture et donc l’écriture.
    Il semble que ce soit donc affaire de convention, comme pour les livres: japonais, etc se lisent en commençant par notre dernière page. Cela va aussi vite.
    Le Thaï se lit de gauche à droite, mais sans séparer les mots et les voyelles, suivant leur nature peuvent se trouver à gauche, à droite, en haut, en bas ou une combinaison de positions par rapport à la consonne qu’elles modifient.
    Ce qui serait intéressant serait de demander à un ophtalmo si cela a un impact à la longue sur la vue: si on lit de gauche à droite on a tendance à avoir la lumière à gauche, je suppose que c’est le contraire si on lit de droite à gauche?? Cela a-t-il un impact sur la fatigue de l’oeil?

    • wergosum
      20100202 at 07:58

      Où je veux en venir? Je note simplement que des phrases comme “le thaï se lit de gauche à droite” n’a pas de sens. Le Thaï se lit de gauche à droite, de haut en bas ou de droite à gauche: tout dépend de la manière dont tu tiens ton livre. Il suffit de tenir ton livre à l’envers: même sans entrainement, on lit facilement du bas vers le haut et de droite à gauche! Quant au boustrophédon, ce que j’aime dans ce mot, c’est le mot! Tu aimeras aussi ceci: “Rem. 1. Ac. Compl. 1842, Besch. 1845 et Nouv. Lar. ill. signalent la forme synon. boustrophe, subst. fém. (déjà dans Trév. 1752). 2. Besch. 1845 et Lar. 19e attestent un emploi adj., avec une forme fém. inscription boustrophédone; var. boustrophé ou bustrophé.” (http://www.cnrtl.fr/definition/boustrophedon)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *