Korneshütte

“Die kleine Kyll”. Image capturée dans une video de Youtube, “Manderscheid EIFEL rond de Heidsmühle”1.

Nos gyrovagations sur internet ressemblent souvent aux cheminements de la pensée; on sait ce qu’on cherche, mais notre curiosité est mise à rude épreuve lors de notre progression dans la forêt des bifurcations, trifurcations et, osons le mot, multifurcations. Il faut une détermination de fer pour maintenir le cap et se contenter du maigre butin qui faisait l’objet de notre recherche initiale. Je résiste de moins en moins bien… et je tombe sur des informations que je trouve amusantes, ou intéressantes… là où un vrai professionnel ne verrait sans doute que futilité et perte de temps. C’ est à ça qu’on reconnaît les vrais professionnels, au regard fixé sur le but à atteindre. C’ est peut-être ça la différence entre un vrai professionnel et un retraîté!

Où on cherche et trouve une maison disparue dans l’ Eifel

Tenez, voici un exemple… Pour une raison qui serait longue à expliquer2, je cherche une localité dans l’ Eifel. Il s’ agit de Korneshütte que ni GoogleEarth ni Open Street Map ne connaissent. Par contre, je la trouve dans dans la bible des localités de l’ empire allemand, le “Meyers Orts- und Verkehrs-Lexikon des Deutschen Reiches (5. Auflage, 1912)”3 qui existe en ligne sous le nom de Meyers Gazetteer.

A la page 1044 du volume 1 (ci-dessous à gauche), on apprend que Korneshütte est une maison (H., Haus) de l’ arrondissement (Kr., Kreis) de Wittlich et qu’il faut voir à (s., siehe) Oberkail… Il n’ est donc pas étonnant que ni GoogleEarth ni OpenStreetMap ne le connaissent.

Ce que nous dit de Korneshütte le Meyers Orts- un Verkehrs-Lexicon des deutschen Reiches
Oberkail dans Meyers

Oberkail (voir figure de droite) est un village (D., Dorf) de la province de Rhénanie (Pr., Provinz), arrondissement et tribunal d’ instance (AG., Amtsgericht) de Wittlich, région administrative (Rg., Regierungsbezirk) et district militaire (Bkdo,. Bezirkskommando) de Trèves (Trier). Il y a une église catholique et un bureau de l’ état civil. En plus de Korneshütte, on y trouve Eisenschmitt et Oberhammer.

Et puis, il y a une carte! Une fenêtre sur une de ces magnifiques cartes de la Preußische Landesaufnahme, le “Relevé national prussien” à l’ échelle du 1/100000, produites à partir de 1870 et remises à jour régulièrement4. Korneshütte y est appelé Corneshütte: le K et le C initial des noms de localité est souvent interchangeable, comme dans le cas de Kochem , sur la Moselle, devenu Cochem)).

J’ ai fini par localiser l’ endroit sur GoogleEarth et sur Open Street Map à 4,2 km a vol d’ oiseau au nord de Oberkail. On ne voit plus de traces de construction(s), mais il y a un étang, près du confluent de la Salm et du Lohsalmbach. Induit en erreur par la présence d’un étang et le nom du Lohsalmbach, j’ ai cru au départ qu’ il s’ agissait d’une Lohmühle, c’ est à dire un moulin où les écorces de chêne étaient moulues pour les transformer en tan, ce qui aurait aussi expliqué la localisation du “moulin” au milieu des bois.

Extrait de la Carte au 1:100000 donnée par Meyers Gazetteer, avec l’ indication “précise” de la localisation de la Corneshütte, au confluent du Lohsalmbach qui coule du Nord-ouest et de la Salm qui coule du nord au sud.
La Région de la Korneshütte vue par GoogleEarth en mars 2022. La diagonale de cette vue est approximativement de 450 m. Les coordonnéees de Korneshütte sont 50.074865 N et 6.695428 E en degrés décimaux.

Mais il y avait un autre indice: le mot Hütte désigne certes une hutte, mais aussi une forge ou fonderie5. J’ ai reçu tous les détails quelques jours après la publication initiale de ce billet dans un message de la part de Commune d’Oberkail (M. Claus Rech), qui m’ apprend que6 la Korneshütte, située sur le territoire d’Oberkail, est aujourd’hui une localité abandonnée. À l’origine, l’agglomération, qui a été créée en même temps qu’une fonderie, était appelée “Karlshütte”. Celle-ci a été fondée vers 1700 par le comte Karl von Manderscheid-Kail. Après 1750, le nom a été changé en “Kornes- ou Conrnessehütte”, après que l’usine ait été exploitée pendant une longue période par un nommé Cornes(se). Au 19e siècle, le nom de Korneshütte s’est définitivement imposé. Vers 1960, les deux maisons de Korneshütte ont été abandonnées et démolies peu après. Du point de vue de l’histoire paroissiale, Korneshütte a appartenu tantôt à Seinsfeld, tantôt à Eisenschmitt. Du point de vue du droit communal, elle a en revanche toujours fait partie de la commune locale d’Oberkail.

M. Rech me donne ensuite un lien qui me fournit les coordonnéees exactes de Korneswhütte, à 420 m au sud-ouest de l’étang.

La localisation exacte de la Korneshütte à 420 m au sud-ouest de l’ endroit où je l’ avais située. On voit la clairière où se trouvaient les deux maisons de la localité.

Il reste évidemment des questions. Pourquoi les maisons ont-elles été démolies? Y a-t-il un rapport entre l’étang et la forge? Trouve-t-on à proximité du minerai de fer ou pourquoi la forge/fonderie a-t-elle été établie à cet endroit?

Mais je dois localiser 4500 villes et villages pour ce Projet. Si je m’ arrête à chaque lieu “intéressant”, je ne suis pas sorti de l’ auberge. Je vais juste faire un petit saut rapide à Oberkail, la commune où est située la Korneshütte. Evidemment, j’ en ai fait un petit billet parce que là aussi, on voit des choses curieuses…

Notes
  1. C’ est du néerlandais: Manderscheid EIFEL autour de la Heidsmühle[]
  2. Il s’ agit d’ un travail a priori sérieux![]
  3. Meyers Orts- und Verkehrs-Lexikon des Deutschen Reichs. 5th edition. Uetrecht, E. (Erich) Leipzig and Wien: Bibliographisches Institut, 1912.[]
  4. Voir Wikipedia; la plupart de ces cartes sont disponibles[]
  5. Hüttenwesen désigne la sidérurgie ou la métallurgie[]
  6. Die Korneshütte, gelegen auf der Gemarkung Oberkail, ist heute eine Wüstung. Ursprünglich wurde die Ansiedlung, die zusammen mit einem Eisenwerk entstand, als “Karlshütte” bezeichnet. Die Karlshütte wurde um 1700 durch den Grafen Karl von Manderscheid-Kail gegründet. Nach 1750 änderte sich der Name in Kornes- oder Conressehütte, nachdem das Eisenwerk über längere Zeit von einem Herrn Cornes(se) betrieben worden war. Im 19. Jahrhundert setzte sich dann endgültig die Bezeichnung Korneshütte durch. Um 1960 wurden die beiden Häuser in Korneshütte endgültig verlassen und kurz darauf abgerissen. Pfarrgeschichtlich gehörte Korneshütte zeitweise zu Seinsfeld, zeitweise zu Eisenschmitt. Gemeinderechtlich war es dagegen immer Teil der Ortsgemeinde Oberkail. Traduit avec DeepL puis “ajusté à la main”.[]
0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments